Les Phénomènes Simples

 "Les Phénomènes Simples", un ensemble cohérent de photographies noir et blanc contrecollées sous un verre libre. Les images mettent en scène des objets qui, soumis à une énergie invisible, se trouvent surpris dans des postures singulières. Mouchoirs, chaussettes, marmites, réchauds deviennent ainsi les acteurs d’un petit tableau. Des natures mortes? Pas seulement, car à l’intérieur des compositions se profile toujours, en demi teinte, un phénomène simple de la physique. Clairement visible, un effet de la nature se manifeste, "sérieux comme un enfant qui joue".

D’abord énoncée par de simples croquis l’idée s’avance. Viennent ensuite les objets trouvés, les assemblages et les artifices, les machineries et les décors. La vérité ne saurait se présenter sans fard. C’est la part de création hors champ. Les clichés sont ensuite réalisés au moyen format argentique. Fidèle à sa mission, la photographie enregistre un réel. Sans trucage l’image est là.

Matériau privilégié dans l’histoire de la photographie, le verre joue un rôle de premier plan dans ce travail. Tirées sur papier baryté Agfa MCC111 ou Adox Vario Classic, les images sont contrecollées sous une glace claire par un procédé à base de gélatine et de verre soluble qui leur confère une luminosité particulière. La fragilité fait ainsi partie des images comme une dimension poétique propre et assumée. Un châssis ouvert en profil d’acier soutient le verre sans toutefois l’encadrer. Les pièces de 70 X 70 cm pèsent 4.3 kg, celles de 100 X 100 cm, 14.5kg.

 

Les Phénomènes Simples regroupent plusieurs registres :

Les Mouvements de l’Air Chaud
Les Changements de Volume
Les Attractions
Les Épuisements
Tirages numérotés sur 3 exemplaires


 Les Mouvements de l’Air Chaud


Les Changements de Volume


Les Attractions


Les Épuisements